Beauté

× Revue : Urban Decay « Naked Cherry » ×

Hello tout le monde ! Comment allez-vous ? Moi ça va super ! Je voulais d’abord m’excuser pour mon absence sur le blog et sur les réseaux, je dois gérer d’autres choses dans ma vie personnelle en même temps, ce qui signifie donc que je vais devoir changer le rythme de publication d’articles ! Mais ne vous inquiétez pas, je vous tiendrais au courant :-).

Trèves de bla-bla, aujourd’hui je reviens pour vous parler de mon nouveau bébéééé ; la nouvelle palette d’Urban Decay, la Naked Cherry ! Cette palette a beaucoup fait polémique du fait qu’elle ressemble très fortement à la palette Naked Heat. Dans cet article je vais vous donner mon avis, mon ressenti, le prix et bien sûr les liens où vous pourrez vous procurer la palette si jamais elle vous intéresse !

› Le packaging : Bon, tout d’abord j’ai commandé la boite cadeau avec un échantillon aha. 

Du coup, sans la boite cadeau, on retrouve un emballage de Naked classique (bien que je n’en possède aucune, mais j’ai pu le remarquer en regardant sur internet), dans une boite cartonnée avec écrit le nom de la marque et bien sûr le nom de la palette. Elle se présente sous des tons roses pour rappeler la cerise, qui est le thème de cette palette.

L’un des côtés de la boite cartonnée se présente discrètement avec le nom de la marque et de la palette.

Et l’autre côté présente les ingrédients qui composent les fards.

A l’arrière de la boite cartonnée, on peut y voir les teintes mais aussi un petit texte : « Abritant 12 fards INEDITS aux nuances aigres-douces de cerise – dont des tons rose scintillant, pêche chauds et bordeaux profond – la délicieuse palette Naked Cherry n’attend que d’être cueillie. De Bang Bang, un rose tendre parsemé de micro-paillettes (notre teinte illuminatrice universelle) à Ambitious, un cuivre métallique profond (notre nouveau chouchou), en passant par Drunk Dial (notre obsession du week-end), ce fruit défendu contient tout ce dont vous avez besoin pour créer une infinité de looks, du maquillage de jour le plus discret au regard smoky le plus envoutant. Avec une telle vague de fraicheur fruitée, vous avez l’impression de découvrir Naked pour la première fois ».

La palette est aimantée (comme la plupart) au niveau de son ouverture et est ornée d’une rangée de nuances cerises métalliques. L’étui comprend un grand miroir et un pinceau à double embout – un côté compact pour une application de précision et de l’autre, un côté fluffy pour un dégradé.

› Les teintes : Ces 12 nouvelles teintes incluent des finis mats et métalliques, allant de l’ivoire crémeux, à l’or rose scintillant sans oublier la cerise noire la plus intense.

  • Hot spot : un ivoire mat
  • Caution : un doux nude beige mat
  • Bang bang : un rose étincelant avec un mélange d’or scintillant et d’un micro-éclat irisé
  • Feelz : un rose poudré mat
  • Juicy : un pêche doux et chaleureux
  • Turn on : un rose pâle métallisé étincelant
  • Ambitious : un rose métallique cuivré
  • Bing : un violet profond mat
  • Devilish : un prune mat
  • Young love : un cranberry métallique 
  • Drunk dial : un bordeaux métallique profond 
  • Privacy : un mat brun-prune profond

Les teintes à la lumière naturelle : 

Les teintes au flash :

› Les swatches : 

› Le maquillage : J’ai réalisé un make-up assez rapide avec la palette pour voir ce qu’elle valait.

› La tenue : Ces fards tiennent bien, ils seraient encore mieux avec une base appliquée sur la paupières au préalable, non seulement pour la tenue mais également pour éviter qu’ils ne filent dans les plis de l’oeil.

› La pigmentation : Ces fards ont tous une pigmentation de malade, comme pour la palette Born to run !

› Prix : 51€ 

› Mon avis : Bien que j’ai entendu un peu partout qu’elle était très ressemblante à la Naked Heat, pour moi, visuellement, elles ne ressemblent pas. La Naked heat est plus poussée sur des tons orangés alors que la Naked Cherry sur des tons rosés. J’ai été agréablement surprise par la teinte Ambitious, elle laisse un fini magnifique et assez discret ! Par contre, le prix de la palette est un peu poussé… Mais la qualité est tout de même très présente. On peut faire des make-up assez discrets comme remarquables avec cette palette et elle est cruelty-free !

› Les liens pour se procurer la palette : Pour ma part, je l’ai achetée sur le site officiel d’Urban Decay France. Mais elle est aussi disponible sur Sephora. Pour les filles qui habitent les DOM-TOM comme moi, j’ai utilisé un service de réexpédition pour qu’elle puisse être livrée chez moi :-).

Alors, cette palette vous fait envie ? Vous pensez qu’elle soit similaire à la Naked Heat ? N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez si vous possédez cette palette ou si elle vous intéresse en commentaire, je me ferais un plaisir de vous répondre :-).

Suivez moi sur les réseaux :

A bientôt, xoxo

 

 

26 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!